Selfassurance

Les médicaments génériques pourquoi font-ils si peur ?

Les médicaments génériques pourquoi font-ils si peur ?

Beaucoup de français se disent encore réticent à l’usage de médicament générique. Souvent perçus à tort, comme des copies douteuses du médicament original, ces premiers peuvent vous permettre de faire des économies sur votre budget santé.

Les médicaments génériques : qu’est-ce qui change vraiment ?

Il faut savoir qu’entre le médicament générique et l’original, seul l’emballage change, les actifs qui composent les médicaments restent les mêmes. En effet, seuls les ingrédients non-médicinaux (inactifs) peuvent varier tels que la présentation galénique (gélule, comprimé…), ou encore les excipients (les substances de l’enrobage).

Ce sont ces derniers changements qui peuvent, dans de rares cas, provoquer des réactions allergiques. Et alors raviver les idées reçues sur ces médicaments génériques. En leurs conférents, une dangerosité due à des effets secondaires plus importants.

La même qualité alors pourquoi sont-ils moins chère ?

Lorsqu’un laboratoire fait des recherches sur une nouvelle molécule, des frais sont engagés dans la recherche ainsi que dans le dépôt de brevet entre autres… Ce brevet permet alors de commercialiser le médicament sans être copié pendant une dizaine d’années.

A la fin de ce lapse de temps, le brevet expire et la molécule tombe dans le domaine public, ainsi les autres laboratoires peuvent commercialiser un nouveau médicament avec cette même molécule, à des coûts inférieurs. En effet, étant donné qu’ils ne paient ni la recherche, ni les frais engendrés pour un dépôt de brevet, il est plus facile de proposer un prix inférieur au médicament original.

Le gouvernement a d’ailleurs décidé que d’ici à Janvier 2020, les patients qui refuseraient, sans justification médicale, le recours aux médicaments génériques, seraient moins bien remboursés. Cette mesure s’inscrit dans l’envie du gouvernement, de faire des économies sur le budget santé.

Avec la mutuelle Selfassurance santé, que vous choisissiez de prendre des médicaments générique ou non, nous vous remboursons vos médicaments à taux attractifs.

Sports: quelles activités sportives pour quels bénéfices?

On sait que l’activité physique est cruciale pour le bien-être physique et mental mais aussi, pour se protéger de la survenue des maladies chroniques non transmissibles comme le diabète de type 2, les maladies cardiovasculaires et neurodégénératives, les rhumatismes et certains cancers. Mais quels types d’activités sportives privilégier pour préserver son cœur ? Et pour mieux dormir ? De nouvelles recherches scientifiques viennent éclairer ces questions permettant de faire le lien entre type de sports et catégorie de bénéfices apportés.

sport-santé.jpg

Activité de force ou activité dynamique ?

Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que l’activité physique est un mouvement musculaire engendrant une augmentation de la dépense énergétique qui provoque une multitude d’effets positifs au niveau de la couche interne de nos vaisseaux sanguins : l’endothélium vasculaire.

Avec un afflux sanguin augmenté, on observe :

  • Une diminution de l’accumulation de mauvais cholestérol (Low Density Liporoteins) et autres cellules provoquant des plaques d’athérome ;
  • La hausse d’hormones protectrices des artères et la baisse de celles impliquées dans l’inflammation ;
  • Une augmentation du diamètre des artères élastiques et la formation de nouveaux vaisseaux sanguins (angiogenèse).

Des chercheurs de l’ile de Grenade, dans les Caraïbes, ont récemment fait part de leur découverte sur le bénéfice cardiaque de différents sports. On sait que tous les sports sont bénéfiques pour le cœur et notamment pour prévenir la fibrillation ventriculaire (emballement du cœur) ou les arythmies (battements cardiaques irréguliers), mais que savons-nous sur les intérêts d’un sport particulier sur la santé du cœur ?
D’après les chercheurs de l’université St Georges, il apparait que les activités statiques (arts martiaux, haltérophilie, voile, escalade), donc l’entraînement en force musculaire, étaient plus étroitement associées à la réduction des risques des maladies cardiaques que les activités dynamiques comme la course à pied longue distance et le cyclisme.

L’entraînement en force et l’activité aérobique semblaient être bénéfiques pour le cœur, même en petite quantité, au niveau de la population ” a déclaré Maia Smith, épidémiologiste statisticienne à l’université de Saint George de la Grenade.

À savoir ! L’activité physique aérobie est une activité nécessitant l’oxygène comme source principale de combustion des sucres fournissant l’énergie à l’organisme. Le niveau d’activité doit être suffisamment faible pour ne pas imposer de difficultés respiratoires ni de douleurs musculaires. Une intensité plus élevée ferait intervenir en complément le système « anaérobie », c’est-à-dire des processus induisant des déchets de l’effort (comme l’acide lactique) qui sont ensuite éliminés par l’organisme.

Avant d’arriver à ces résultats, les chercheurs ont analysé les facteurs de risque cardiovasculaires (hypertension artérielle, surpoids, diabète, hypercholestérolémie) en fonction du type d’activité physique que pratiquaient les 4 086 adultes américains impliqués dans cette étude.

plus-belles-photos-sport-mohamed-ali-1080x1077.jpg

Quels sports pratiquer pour bien dormir ?

Le sport est bénéfique pour plusieurs raisons sur la santé du cerveau : il augmente les performances cognitives telles que la mémoire et l’attention et stimule la formation de nouveaux neurones (neurogenèse).

Mais, quels sports faut-il pratiquer pour lutter efficacement contre les insomnies ?

Selon une nouvelle étude réalisée par des chercheurs américains de l’université de Penn et basée sur 429 110 adultes, les activités physiques, comme la marche, l’aérobic, la gymnastique, la course à pied, l’haltérophilie, et le yoga / pilates et le jardinage sont associées à de meilleures habitudes de sommeil.
En revanche, l’étude montre que d’autres types d’activités physiques, tels que les travaux ménagers et les soins aux enfants, sont associés à de plus en plus de mauvaises habitudes de sommeil.

Il est intéressant de noter que les personnes qui consacrent la majeure partie de leur activité aux travaux ménagers et aux soins des enfants risquent davantage de ne pas avoir un sommeil suffisant. Ceci vient confirmer que les contraintes imposées à la maison et au travail sont parmi les principales raisons pour lesquelles les personnes perdent le sommeil ” souligne Michael Grandner qui a supervisé cette étude.

Les recherches se poursuivent pour mieux comprendre l’intérêt d’un type de sport en particulier dans la prévention, mais aussi, la stabilisation ou la guérison de certaines maladies comme l’ostéoporose, le diabète, les maladies neurodégénératives ou certains cancers.
En attendant de nouveaux résultats, deux choses restent sûres : les contre-indications à la pratique d’un sport sont très peu nombreuses et il n’est jamais trop tard pour commencer une activité physique adaptée à son profil !

Santé mentale : les seniors et les chômeurs pas assez protégés

Les seniors et les chômeurs sont souvent les oubliés du domaine de la santé mentale, constate l’OCDE, qui appelle les États européens à faire davantage pour alléger le fardeau économique et humain que représentent les suicides et les maladies mentales.

« On peut et on doit encore faire beaucoup plus pour promouvoir le bien-être psychologique et prévenir les maladies mentales », juge l’organisation internationale dans son rapport annuel sur l’état 89538526-dessin-animé-de-cerveau-du-thème-de-la-santé-mentale-dessin-isolé-de-vecteur-illustration.jpgde santé des Européens publié jeudi 22 novembre 2018.

 

Or, si les 31 pays étudiés ont tous mis en place au moins un programme pour mieux prévenir ou traiter ces problèmes, les politiques ciblées visent souvent les adolescents ou les salariés, mais laissent trop de côté les seniors et les personnes sans emploi. Seuls 12 et neuf pays respectivement mènent ainsi des actions auprès de ces populations « vulnérables », recense l’Organisation de coopération et de développement économiques.

Elle estime que, dans l’Union européenne, plus d’une personne sur six a été confrontée à des problèmes psychologiques en 2016 (troubles de l’anxiété, dépression, addictions, bipolarité, schizophrénie, etc.) et que 84 000 en sont décédées.

Ce problème de santé publique représente un coût de plus de 600 milliards d’euros, soit 4 % du produit intérieur brut de l’UE, si l’on ajoute les dépenses de santé, les dépenses sociales et les coûts indirects liés à l’inactivité et à la perte de productivité des personnes affectées, calcule l’OCDE.

L’organisme invite également les pays européens à s’inspirer des programmes qui ont fonctionné chez leurs voisins.

Elle cite par exemple les actions menées par la Finlande depuis les années 1980, qui ont permis de faire baisser de plus de moitié le taux de suicide, même s’il reste encore élevé chez les jeunes hommes. Le pays s’est notamment concentré sur la restriction de l’accès aux armes et autres moyens de se donner la mort, l’établissement de lignes téléphoniques d’écoute et l’intégration sociale des personnes fragiles.

La Finlande domine malgré tout le podium des pays les plus touchés par les problèmes de santé mentale (18,8 % de la population), suivie par les Pays-Bas et la France.

L’OCDE avertit toutefois que les différences statistiques peuvent s’expliquer par le fait que les maladies psychiatriques sont moins diagnostiquées dans les pays où elles font l’objet d’une plus grande stigmatisation ou ceux où l’accès aux soins est moins facile.

sante-mentale-seniors-et-chomeurs-pas-assez-proteges-ocde-rapport-543x312.jpg

 

La SPA dévoile les raisons les plus absurdes des abandons d’animaux

Chaque année, environ 100 000 animaux sont délaissés par leurs maîtres. Chiens et chats sont parfois abandonnés à leur sort en pleine nature, parfois amenés dans un refuge. Et les explications avancées par leurs maîtres sont parfois à peine croyables…

 

abcdjklpquxEGKRSUWXY.jpg

Prendre un animal de compagnie, c’est un engagement. Mais beaucoup de propriétaires de chiens ou de chats n’en ont pas réellement conscience et traitent leur compagnon à quatre pattes comme un accessoire de décoration.

La SPA de Marseille dénonce les maîtres

Sur les quelques 100 000 animaux domestiques abandonnés chaque année, environ 40 000 sont recueillis par la SPA. La Société Protectrice des Animaux dispose de refuges pour les héberger jusqu’à ce qu’ils aient un nouveau foyer, parfois sans limite de temps.
Le refuge de la SPA de Marseille a décidé de publier à la fin de l’été dernier une liste (non exhaustive) des explications et raisons avancées par les maîtres lorsqu’ils amènent un animal. Et elles sont d’une absurdité sans nom.

L’animal ne correspond parfois pas aux attentes en terme de caractère : « il a peur de l’orage, il ne garde pas la maison, il est trop sociable (quelle horreur…), il miaule trop fort, il est trop câlin et reste collé à nous (c’est terrible)« .

Dans d’autres cas, c’est l’aspect ou la nature même de l’animal qui dérange : Je pensais qu’il resterait de petite taille (pour un berger allemand, c’est rare), il a des griffes, sa couleur ne me convient pas (changez plutôt de canapé ?), il est moche, il pète et je n’ai qu’une fenêtre pour aérer, il louche…

Enfin pour de nombreux propriétaires d’animaux de compagnie, c’est un changement de situation qui pose problème et les pousse à l’abandon : Il est trop vieux mais on va garder sa laisse, vous avez des chiots ? Mon nouveau compagnon ne l’aime pas (changez de mec?), En fait je suis allergique mais je voudrai en choisir un autre…

 

dv1909028.jpg

La responsabilité d’adopter un animal

Pour rappel, un animal n’est pas un jouet, un objet de décoration, ou un accessoire de mode. Prendre un chien, un chat, un lapin, un serpent ou une perruche, c’est un engagement réel. Les animaux ont leurs caractéristiques propres : un chien a besoin de sortir pour faire ses besoins, un chat a besoin d’un endroit pour faire ses griffes, et ils ont tous individuellement leur petit caractère.

Il faut être prêt à assumer ce nouveau compagnon aussi longtemps qu’il vivra, et ce malgré les éventuels changements de situation.

Dans le cas d’une grossesse par exemple, un chat n’est pas dangereux pour une femme non-immunisée contre la toxoplasmose, à condition qu’elle ne s’occupe pas de sa litière. Certaines races de chiens et de chats sont plus fragiles, donc plus sujettes aux soins médicaux que d’autres (persan, sphynx, sharpei, le basset hound, le cocker etc..).

Pour cette raison, la Wallonie en Belgique a par exemple mis en place un permis pour posséder un animal de compagnie. Et c’est aussi pour cela notamment qu’à la période de Noël, les associations de protection des animaux font très attention au phénomène de l’animal-cadeau et étudient attentivement toutes les demandes, afin d’éviter un abandon quelques mois plus tard.

Protéger sa voiture du froid : nos conseils pour passer l’hiver

Démarrages difficiles, serrures et pare-brise gelés, batterie à plat… les températures hivernales mettent à mal la santé de votre auto. Voici quelques astuces simples, afin de mieux passer cette période critique.

La saison hivernale est la période la plus critique pour nos voitures.

En effet, les auto-2-batterie-1029x686.jpggrosses chaleurs de l’été mettent essentiellement à mal le système de refroidissement alors que les périodes de grand froid agissent sur plusieurs éléments de la voiture. En suivant certains conseils, la prise en main de votre auto le matin sera plus facile, plus rapide et, surtout, cela vous permettra d’éviter des dépenses inutiles.

Le stockage de l’auto est primordial. Si vous possédez un garage ou un endroit abrité, il faut logiquement le privilégier. Sinon, quelques précautions sont conseillées :

  • Recouvrir son pare-brise avec un carton pour éviter la formation de givre
  • Protéger les serrures en y collant un ruban adhésif
  • Mise en place d’un sac plastique autour des rétroviseurs avec l’aide d’un élastique
  • Appliquer du talc ou du silicone en bombe sur les joints de portes pour éviter qu’ils gèlent. Le froid peut rendre difficile leur ouverture
  • Afin d’éviter que le gazole ne gèle au niveau du filtre, recouvrir le moteur d’une couverture. Il existe également des additifs, à mettre directement dans le réservoir, pour limiter le phénomène
  • Si votre batterie donne des signes de faiblesse, la démonter et la stocker au chaud pendant la nuit
  • Eviter de mettre le frein de parking, les plaquettes risquent de coller. Mettre en position « P » pour une boîte auto ou enclencher un rapport
En attendant la montée en température de la mécanique, il faut privilégier les bas régimes et une conduite souple.

Après qu’elle ait passé plusieurs heures à des températures négatives et malgré les conseils cités plus haut, quelques recommandations sont à suivre lors de la mise en route de votre auto :

  • Couper tout ce qui consomme de l’énergie lorsque vous mettez le contact
  • Débrayer avant de démarrer pour ne pas entraîner la boîte de vitesses. Vous économisez ainsi de l’énergie
  • Si le démarrage est difficile, il est préférable d’effectuer plusieurs tentatives plutôt que d’insister longuement. La batterie se déchargera moins rapidement.
  • Inutile de laisser tourner son auto pendant un quart d’heure au ralenti, le moteur montera plus rapidement en température en roulant.

 

voiture-rouge-neige_9517.jpg

Ce qu’il ne faut pas faire

La méthode qui consiste à verser de l’eau chaude sur le pare-brise pour le dégivrer est clairement à proscrire. Le choc thermique risque de le fissurer, d’autant plus si un impact est déjà présent.

Le régime de ralenti est à privilégier les premiers instants après le démarrage, il ne faut pas donner de coups d’accélérateur. L’huile n’a pas eu le temps de bien lubrifier les différents éléments mécaniques et la pression n’est pas suffisante. Certaines pièces comme le turbo n’apprécie guère. Pas non plus de conduite brusque sur les premiers kilomètres. Moteur et boîte de vitesses ont besoin du temps de chauffe avant d’être sollicités. Enfin, il faut éviter de faire l’appoint du circuit de refroidissement avec de l’eau. La qualité de l’antigel est alors amoindrie.

Un entretien à ne pas négliger

Faire vérifier son circuit de charge (alternateur) est conseillé. Une batterie mal rechargée ou un peu faiblarde ne passera pas un hiver complet. Un autre élément est à prendre en considération : l’huile. Si la panne immobilisante n’est pas à craindre, c’est la durée de vie du moteur qui est en jeu. L’indice de viscosité (par exemple 10W40) doit être adapté suivant la saison. Plus la région est froide, plus le premier chiffre doit être bas. Enfin, pensez à vérifier la pression des pneus. Les changements brusques de température peuvent en effet l’affecter.

 

Les éléments à avoir sur soi

Avec quelques outils adaptés, on peut se sortir plus facilement d’une situation délicate :

  • Câble de démarrage
  • Booster de démarrage
  • Gants épais
  • Raclette dégivrante
  • Dégivrant liquide à pulvériser
  • Chiffon pour essuyer la buée

Grippe : faut-il vacciner les enfants de 2 à 10 ans ?

Le vaccin contre la grippe est vivement recommandé aux personnes âgées de plus de 65 ans, aux femmes enceintes et aux enfants de plus de 6 mois présentant certaines pathologies. Et si les recommandations incluaient également les enfants d’âge préscolaire et scolaire ?

palu-test-en-afrique-d-un-vaccin_width1024.jpg

Le professeur Philippe Brouqui, chez de service des maladies infectieuses et tropicales à l’hôpital Nord de Marseille, a été interviewé par nos confrères du Dauphiné Libéré au sujet de la vaccination des enfants contre la grippe.

Grippe : les enfants représentent de 25 à 50 % des consultations

Selon Santé Publique France, les enfants de moins de 15 ans représentent entre 25 et 50 % des consultations chez le médecin pour la grippe, contre seulement 5 à 11 % de celles concernant les plus de 65 ans.

Une étude britannique réalisée par la Public Health England en octobre 2013 estimait qu’il fallaitvacciner les enfants contre la grippe pour limiter la propagation du virus. C’est ce que confirme le Pr Brouqui au Dauphiné Libéré :

« Aujourd’hui, les contagions sont plus nombreuses au niveau des enfants. Il faut sensibiliser les parents. Au quotidien, les enfants sont le plus en contact, ils vivent dans la plus grande proximité, de la crèche à l’école primaire. Donc, de 2 à 10 ans, il faudrait les faire vacciner chaque année. Ils ont beaucoup de charges virales qui circulent dans leur environnement. »

Quels sont les enfants à vacciner contre la grippe ?

Actuellement, le vaccin contre la grippe est recommandé aux enfants de plus de 6 mois présentant une maladie respiratoire (bronchite chronique, asthme, mucoviscidose…), une maladie cardiovasculaire (cardiopathie congénitale par exemple), une maladie neurologique et neuromusculaire (myopathie…), une maladie des reins et du foie, un trouble métabolique comme l’obésité ou le diabète, un trouble de l’immunité ou une maladie sanguine.

Taxe carburant: le Sénat vote contre la hausse de janvier

La droite majoritaire au Sénat a voté pour le gel de la hausse de la taxe sur le carburant qui doit entrer en vigueur le 1er janvier prochain.

Le Noël des Animaux 2018 de la SPA sur la Place de la République

La SPA nous donne rendez-vous sur la Place de La République à Paris les samedi 8 et dimanche 9 décembre 2018 pour le Noël des animaux, afin de donner une chance à plus de 400 chiens et chats de trouver une famille pour Noël et le reste de leur vie.
7846734_dc58ebc2-9a65-11e8-8ed2-f96a469a2567-1_1000x625.jpg

« Réalisez son rêve, adoptez-le« . C’est par cette phrase d’accroche, à la fois simple et riche de sens, que la SPA entend nous sensibiliser en cette fin d’année 2018 au sort des animaux abandonnés et nous inviter à leur offrir un toit plein d’amour. Si vous êtes en quête d’une boule de poils à adopter, direction le Noël des Animaux organisé les samedi 8 et dimanche 9 décembre 2018 par la Société Protectrice des Animaux sur la Place de la République. Pendant deux jours, plus de 400 chiens et chats venant de 16 refuges SPA de la région parisienne seront présents au sein d’un refuge éphémère pour trouver leur nouvelle famille !

Des animations seront proposées durant ce week-end afin de faire de ce grand rassemblement pour la cause animale un moment convivial, avec au programme un stand destiné aux enfants, un autre dédié aux conseils nutritionnels et un studio où se faire photographier avec son animal.

Pour Jacques-Charles Fombonne, président bénévole de la SPA : « Le Noël des Animaux fait naître de belles histoires mais permet aussi d’expliquer au public qu’un animal ne se glisse pas sous le sapin comme un cadeau de Noël. Accueillir un animal chez soi est d’abord un engagement de toute une vie. Le plus beau cadeau que l’on puisse offrir à un chat ou un chien, c’est une famille de cœur pour la vie. »

image.jpg

La SPA recueille et héberge chaque année plus de 40.000 animaux dans ses 57 refuges répartis sur le territoire national. Les animaux sont vaccinés, tatoués et rééduqués lorsqu’ils arrivent traumatisés. Pour une adoption, une participation financière est demandée afin de couvrir les frais de vaccination. Si vous adoptez pour la première fois, les équipes des refuges seront présentes pour vous accompagner dans votre choix, en fonction des besoins de l’animal.

Bon à rappeler : cet événement n’est pas une occasion pour offrir un animal en cadeau de Noël mais pour donner à un animal un nouveau foyer et en faire un ami à vie.

Dernière modification le 27 novembre 2018

Informations pratiques

Horaires
Du 8 décembre 2018 au 9 décembre 2018

Lieu
Place de la République
Place de la République
75011Paris 11

Accès
Métro République Beaux Arts

Site officiel
www.la-spa.fr

Plus d’information
Horaires : 10h-18h

En savoir plus sur https://www.sortiraparis.com/loisirs/salon/articles/78681-le-noel-des-animaux-2018-de-la-spa-sur-la-place-de-la-republique#U6TExHqsVuUq2uzr.99

Nouvelle identité

Self Assurance fait peau neuve et dévoile aujourd’hui sa nouvelle identité visuelle, qui sera complètement déployée d’ici la fin de l’année 2018.

Test2 (2).png

Panne de voiture : que faire en cas de perte de puissance ?

La perte de puissance est souvent liée à un problème mécanique. Pourtant, il y a plusieurs facteurs externes qui peuvent la causer, dont certains auxquels on ne pense pas forcément pensé : problèmes électriques, d’injecteurs, de climatisation, mais bien d’autres sont à vérifier.

Les causes fréquentes d’une perte de puissance

 Intérieur Auto - SelfassuranceLorsque la voiture subie une perte de vitesse, il n’est pas rare que le conducteur sente des vibrations inhabituelles dans le moteur. La perte de vitesse est liée à de nombreux facteurs, mais le plus courant reste lié au faux contact d’un des injecteurs. Pour éviter ce genre de désagrément, il faut penser à bien entretenir le moteur.

Si le véhicule est équipé d’un moteur turbo, le problème peut se situer au niveau du turbocompresseur. Il est possible qu’un manchon soit percé ou tout simplement que l’élément soit sale ou mal ajusté. La soupape qui règle le turbo peut être également défectueuse.

On l’ignore souvent, mais (suite…)