Chien voyage selfassurancePrendre l’avion avec son animal de compagnie est tout à fait courant. Bien que cela dépende surtout de la compagnie aérienne, il y a certaines règles communes à respecter.

Avertir la compagnie

La compagnie aérienne doit être prévenue. C’est la première chose à faire, car certaines n’acceptent pas les animaux de compagnie dans l’avion. C’est le cas par exemple d’Air Asia, qui interdit même les chiens d’aveugle.

Ainsi, il faut mentionner la présence de l’animal de compagnie dès la réservation. Là encore, il faut préciser l’espèce et la race, car ils ne sont pas logés au même emplacement lorsqu’il s’agit de trajet en avion. S’il est plus facile de faire voyager un chat ou un chien en avion, la tâche se complique pour les oiseaux et les rongeurs. Il est à noter qu’il existe des restrictions pour les animaux de compagnie non sevrés et les chiens dits dangereux.

Il est conseillé de passer chez le vétérinaire avant le départ en avion pour vérifier l’état de santé de l’animal de compagnie et pour lui prescrire un calmant si besoin.

Les papiers de l’animal

Comme son maître, l’animal de compagnie a besoin de papiers pour quitter le pays. Si le voyage a lieu dans un pays de l’Union européenne, il faut un passeport européen établi par un vétérinaire. Ce document liste les vaccins de l’animal, n’oubliez pas que la rage est obligatoire. Outre le passeport, il faut également présenter un carnet de santé à jour surtout pour une destination hors des frontières de l’Union européenne. Pour un animal d’assistance comme le chien d’aveugle, il faut présenter une attestation.

Pour en savoir plus sur le passeport des animaux, consultez notre précédent article sur « Nouveaux règlements sur le passeport des animaux domestiques ».

Par ailleurs, il est important de se renseigner sur les conditions des pays de destination pour éviter les mauvaises surprises. En effet, il est possible que l’animal de compagnie soit interdit dans le pays ou qu’il y ait des vaccins et traitements supplémentaires exigés. Les quarantaines peuvent aussi être obligatoires, comme c’est le cas en Australie ou au Mexique.

Le voyage

C’est le poids qui détermine si l’animal de compagnie va en soute ou en cabine. Généralement, s’il fait moins de 4 kg, il peut voyager avec son maître sur ses genoux ou à ses pieds dans un sac prévu pour cela.

Pour la soute de l’avion, il faut une cage homologuée bien fermée qui supporte les chutes. Elle ne doit pas être trop grande pour ne pas que l’animal se blesse. Toutefois, elle doit lui permettre de se tenir debout et de tourner sur lui-même. Le maître doit bien évidemment indiquer son nom, son numéro de téléphone et l’adresse de destination sur la cage en plus du nom de l’animal de compagnie.

Enfin, il est conseillé de coller des autocollants  » live animal  » (animal vivant) et  » This side up  » (pour indiquer le haut de la cage) pour donner des indications aux personnes qui manipulent la cage.

Concernant le prix, les compagnies prennent en compte le poids de l’animal et de la cage qu’elles ajoutent au poids des bagages. Si le total dépasse le plafond autorisé, le maître devra payer le surplus.

N’hésitez pas à vous renseigner sur une assurance animaux qui permettent de couvrir les frais vétérinaires et les vaccins.

Pour découvrir nos offres assurance animaux Selfassurance et réaliser un devis gratuit et sans engagement, rendez-vous sur animaux.self-assurance.fr

Un commentaire sur « Prendre l’avion avec son animal de compagnie »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s