Le self-stockage est apparu assez tardivement dans l’Hexagone mais le secteur est maintenant en plein essor et la jeune start-up Jestocke.com veut en profiter pleinement.

Le Royaume-Uni, numéro un en Europe

Le self-stockage figure parmi la longue liste des idées innovantes que l’on doit aux États-Unis. C’est dans les années 70 que le concept est né outre-Atlantique. Il consiste à mettre à la disposition d’un client un espace de stockage pour qu’il puisse garder des biens. Le self-stockage s’adresse aussi bien aux professionnels qu’aux particuliers. Une entreprise peut utiliser un box pour entreposer du matériel ou archiver ses dossiers. Une personne peut y garder ses affaires lorsqu’elle part en vacances ou lorsqu’elle déménage à l’étranger. De nombreux particuliers s’en servent également pour ranger des affaires personnelles, faute de place dans leur logement. De ce fait, la durée d’occupation dépend des besoins du client. Cela peut aller de quelques semaines à plusieurs années.

On estime à 10 % la part des Américains à avoir recours au self-stockage avec plus de 55 000 sites. L’Europe de son côté en compte plus de 2 500 en 2014. La Grande-Bretagne fait figure de pionnière sur le vieux continent avec 975 centres. Elle est suivie par la France, les Pays-Bas et l’Espagne avec respectivement 430, 264 et 210 centres.

Selfassurance : déménagementUn secteur en plein essor en France

Le self-stockage est en plein essor dans l’hexagone. Une start-up a créé une plate-forme de mise en relation : Jestocke.com. Cette start-up bordelaise entend profiter des perspectives de croissance de ce secteur. Selon sa cofondatrice Laure Country, le marché croît à une vitesse de 15 % par an. Elle explique que cela est dû à une grande mobilité des ménages français.

Par ailleurs, le self-stockage est considéré comme un bon placement immobilier. Bien que l’investissement de départ soit assez important, le retour sur investissement est satisfaisant.

Le principe de Jestocke.com est simple. Il se place comme intermédiaire entre l’offre et la demande d’espace de stockage. Après un coup d’essai sur le marché du garde-meuble entre particuliers, la société se tourne maintenant sur les besoins des professionnels.

L’une des particularités de la start-up est que tous les biens qui sont stockés grâce au site sont couverts par une garantie. Ainsi, les biens des particuliers sont couverts à hauteur de 2 500 euros, et les biens des professionnels à hauteur de 15 000 euros.

Un commentaire sur « Le self-stockage »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s