Véhicule écologique - SelfassuranceÀ l’image de la conjoncture, l’énergie des véhicules est devenue une contrainte incontournable du quotidien des français. Tous les moyens sont bons pour économiser. La voiture est un des postes de dépense les plus importants dans le budget d’un ménage. Avec l’avènement des nouveaux moteurs essence plus performants et le développement de la filière électrique, les familles ont maintenant le choix. Quid de la rentabilité réelle des modèles proposés.

L’essence pour ceux qui roulent en ville

Depuis l’apparition des voitures diesel, celles qui carburent à l’essence sont connues pour être plus énergivores. Les français sont donc nombreux à plébisciter les moteurs diesel. Cependant, de nombreuses améliorations ont été apportées ces dernières années par les ingénieurs et les progrès sont palpables au niveau de la consommation.

Une version diesel coûte plus cher à l’achat que la version essence. Par exemple, la 208 de Peugeot essence coûte en moyenne 12 400 euros contre 16 550 euros pour la déclinaison diesel. Il en est de même pour l’entretien.

Pour en savoir plus sur l’entretien des voitures diesel et des voitures essence, consultez notre précédent article  » Voiture diesel, plus d’entretien qu’une voiture essence ? « .

Malgré cela, le diesel est toujours le roi des ventes en France, le principal argument étant les prix pratiqués à la pompe : si les sans-plombs 95 et 98 coûtent respectivement 1,365 et 1,43 euro, le gazole et le gazole + se vendent à 1,185 et 1,195 euro.

Pourtant, il y a des situations où il est préférable de choisir un modèle essence. C’est le cas des automobilistes citadins. En effet, toujours selon les chiffres de la Peugeot 208, le modèle essence consomme moins en situation de ville avec 4,4 l/100 km contre 5,5 l/100 km pour le modèle diesel.

C’est l’inverse sur route avec cette fois un avantage au diesel avec 3,8 l/100 km contre 4,3 l/100 km.

Résultat, il est plus rentable d’avoir un modèle diesel qu’un modèle essence à partir de 220 276 km en ville, soit 11 ans et à partir de 303 695 km, soit 15 ans.

L’électrique à l’heure du super bonus

Le champion toute catégorie des dépenses en énergie reste le modèle électrique. Le problème avec le tout électrique est son prix d’achat. Comme il s’agit d’une technologie nouvelle, le coût de fabrication est encore élevé à l’image de la 208 iOn qui coûte 29 600 euros.

Pour favoriser la vente des véhicules électriques, le gouvernement a mis en place un super bonus, en vigueur depuis avril 2015. Ce dispositif prévoit une aide de 10 000 euros pour l’achat d’une voiture 100 % électrique. Avec ce super bonus, on rentabilise l’achat d’un moteur électrique par rapport à un moteur essence à partir de 6 ans en ville, 8 ans sur route et à partir de 4 ou 5 ans par rapport à un moteur diesel.

L’autre grand inconvénient du tout électrique est l’autonomie limitée. Toutefois, tout porte à croire que cela va s’améliorer au fil des ans avec les évolutions technologiques. Côté assurance, les cotisations sont moins élevées, car les études ont montré que les conducteurs des modèles électriques ont moins d’accidents.

Pour plus d’informations sur notre assurance auto Selfassurance rendez-vous sur le site www.self-assurance-auto.fr

2 commentaires sur « Essence, diesel ou électrique : quelle énergie est la plus rentable ? »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s