Face à la généralisation du GPS dans les voitures et surtout sur les smartphones, on peut penser que la carte routière est vouée à disparaître. Toutefois, il semblerai que les ventes se soient stabilisées après un lourd effondrement.

Stabilisation du marchéIntérieur Auto - Selfassurance

Il fallait s’y attendre, la démocratisation du GPS au début des années 2000 a impacté les ventes de cartes routières. Plus pratique et plus facile à utiliser, le système de « guidage par satellite » dans les voitures a gagné progressivement du terrain. Mais ce qui accélère la chute du marché des cartes, c’est l’avènement du smartphone, rendant ce service plus accessible. Résultat, beaucoup de petits éditeurs ont fermé boutique.

Quoi qu’il en soit, on note une stabilisation du marché ces dernières années, du moins chez Michelin Cartes et Guides. Selon son directeur Christian Delhaye, la division cartographie du géant du pneumatique a résisté à l’effondrement du marché par sa taille. Elle écoule chaque année près de 12 millions de cartes, dont 1 million en France. Michelin Cartes et Guides revendique actuellement jusqu’à 80 % du marché français. Malgré la présence du GPS, Christian Delhaye est convaincu que le consommateur a encore besoin de la carte. Selon lui, les cartes papier et les systèmes de guidage sont complémentaires. C’est la raison pour laquelle Michelin s’est lancé sur de nouveaux marchés, comme l’Amérique du Sud et la Chine.

Les cartes, le goût de l’aventure

Ce que les utilisateurs apprécient avec la carte routière, c’est le côté aventureux qu’elle procure. Avec le GPS, c’est l’efficacité et la précision qui priment. Il s’adresse avant tout à des personnes pressées qui veulent arriver rapidement à destination.

Avec la carte, on s’accorde plus de fantaisie en se donnant l’impression d’aller vers l’inconnu en suivant les tracés sur le papier. Elle est de ce fait plus plébiscitée par les vacanciers.

On affirme chez Michelin que les méthodes utilisées pour l’élaboration des cartes n’ont pas évolué depuis cent ans. Les informations sont collectées sur le terrain, avant d’être transcrites sur le papier. Toutefois, les bases de données sont numérisées, pour faciliter le stockage, les modifications sont désormais effectués à la souris et non plus au crayon. Michelin met régulièrement à jour ses cartes, malgré le travail que cela prend. Si le groupe ne s’est pas engagé sur la voie du GPS, il a investi dans une solution en ligne baptisée Via Michelin, qui est surtout un guide de préparation du voyage.

Quoi qu’il en soit, la technologie gagne de plus en plus de place dans la voiture. Concernant l’assurance automobile, les images capturées par les caméras embarquées constituent aujourd’hui des éléments de réponses à la disposition des experts.

Venez découvrir les offres de Selfassurance auto en matière d’assurance automobile et profitez de 2 mois d’assurance offerts.

car
Voir conditions générales de vente

Un commentaire sur « La carte routière n’a pas encore disparu »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s