Sur fond de scandale Volkswagen, l’élue PS Delphine Batho a fait savoir que 90 % des moteurs diesel en France ne suivent pas les normes.

Une confirmation

Professional auto mechanic.

Une mission d’information sur le diesel a été mandatée par l’Assemblée nationale à la suite de l’éclatement du scandale des moteurs truqués du géant allemand Volkswagen. Désignée rapporteur, l’ancienne ministre de l’Écologie, l’élue PS Delphine Batho, a indiqué que 9 voitures sur 10 ne suivraient pas les nouvelles normes antipollution en vigueur en France. Cette nouvelle n’est pas une révélation en soi, car des enquêtes effectuées antérieurement ont déjà soulevé ce problème. La mission d’information est donc en quelque sorte une confirmation officielle.

Quelles conséquences sur le diesel ?

Si le chiffre n’est pas une réelle surprise, il peut signifier tout bonnement le début de la fin pour les véhicules diesel. Longtemps plébiscité par la France, le gazole ne fait plus odeur de sainteté dans l’Hexagone à cause des particules fines qu’il génère à la sortie des pots d’échappement. Delphine Batho l’a d’ailleurs reconnu. Elle a indiqué que la diésélisation massive actuelle est le résultat d’une politique qui a soutenu et encouragé ce secteur. Le gouvernement fait aujourd’hui machine arrière et toutes les subventions accordées à ce moteur sont supprimées petit à petit. De plus, on annonce déjà une hausse du prix en 2016 et une autre en 2017. Au cours des premiers mois de l’année 2015, 58 % des nouvelles immatriculations étaient encore des moteurs diesel.

L’abandon du diesel

L’élue des Deux-Sèvres a toutefois indiqué que l’abandon progressif du diesel doit se faire de manière responsable, car c’est une industrie qui pèse 200 000 emplois en France. Le président du groupe socialiste à l’Assemblée, Bruno Le Roux, a indiqué qu’il s’agit à la fois d’un problème de santé publique et d’un problème d’ordre économique. Il a rappelé que les constructeurs automobiles en France ont beaucoup misé sur le diesel. Les décisions prises ne devraient donc pas bouleverser cette économie en place. Pour mettre fin à cette diésélisation massive, le gouvernement souhaite aligner les prix du gazole et de l’essence dans un délai de 5 ans.

Côté assurance, on note que les assureurs ont tendance à proposer un tarif plus élevé de 10 à 15 % pour un véhicule diesel. La raison est simple, les pièces d’une telle voiture coutent plus cher. Le risque de vol est également plus élevé, car un véhicule diesel est toujours plus facile à vendre.

Pour en savoir d’avantage sur l’assurance auto, découvrez les offres de Selfassurance auto et profitez de 2 mois d’assurance auto offerts !

car
Voir conditions générales de vente

 

Un commentaire sur « Diesel : 9 moteurs sur 10 ne respectent pas les normes »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s