Acheter un terrain s’apparente à une affaire, mais encore faut-il le viabiliser et ce n’est pas gagné. Le coût de cette opération peut être considérable selon la situation du terrain en question.

Qu’est-ce que la viabilisation ?Construction habitation - Selfassurance

En ces périodes de crise, de plus en plus de personnes optent pour l’achat de terrain pour accéder à la propriété. Mais avant de pouvoir bâtir quoi que ce soit, il faut vérifier qu’il est constructible. Pour cela, il faut consulter le plan local d’urbanisme pour savoir si le terrain se trouve sur une zone propre à la construction. Une fois que c’est fait, il faut ensuite penser à la viabilisation. C’est une opération qui consiste à raccorder le terrain aux différents réseaux indispensables.

Il faut demander un certificat d’urbanisme à la mairie. Délivré gratuitement, ce document renseigne surtout ce qu’il faut savoir en vue de la viabilisation. Il informe notamment sur les réseaux situés à proximité et les différentes taxes à verser comme la taxe locale d’équipement ou la préparation raccordement égout.

Les informations inscrites dans le certificat d’urbanisme permettent d’avoir une idée du cout de l’opération. En effet, plus la distance entre le terrain et les réseaux publics est importante, plus le cout sera élevé. Il ne faut pas non plus oublier de prendre en compte la distance entre les limites du terrain et l’emplacement du futur bâti.

Les différents raccordements

La démarche du raccordement varie selon l’opérateur. Si le propriétaire se lance seul dans la construction, il doit approcher un à un les fournisseurs. S’il a fait appel à un promoteur, la viabilisation entre dans le cout total du projet.

Pour le raccordement en eau, il faut effectuer une première demande auprès de la mairie et une autre à celle de la société des eaux. Un technicien mandaté par cette société déterminera ensuite la position du compteur.

Pour le raccordement au réseau électrique, il faut adresser une demande auprès d’ERDF avec un certain nombre de documents comme une copie du permis de construire ou la puissance de raccordement souhaitée. Pour le gaz, la démarche est la même que celle de l’électricité.

Le raccordement au tout-à-l’égout requiert la même démarche que pour le réseau d’eau. Ce raccordement est le plus onéreux. Lorsque l’opération n’est pas possible, la fosse septique est la seule alternative.

Le cout varie donc entre 5 000 et 15 000 euros.

Par la suite n’oubliez pas d’assurer votre bien immobilier contre les risques d’incendie, vol et dégâts des eaux.

Effectuez votre devis personnalisé en quelques clics sur Selfassurance habitation et profitez de 3 mois d’assurance offerts !

assurance habitation selfassurances 3 mois offerts
Voir conditions générales de vente.

Un commentaire sur « Achat de terrain : prévoir entre 5 000 et 15 000 euros pour la viabilisation »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s