En analysant les données de l’Observatoire national de la délinquance (ONDRP) et des réponses pénales en 2012, une étude a révélé qu’il y a eu en moyenne 2,18 cas d’alcool au volant recensés pour 1 000 habitants dans les départements français.

145 317 infractions

Cela va sans dire que l’alcool au volant est un véritable danger pour les usagers de lashutterstock_123792556 route. Les spots de sensibilisation ne cessent de le rappeler. Selon l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière, 29 % des cas de décès routiers impliquent au moins un conducteur ayant dépassé la limite légale du taux d’alcoolémie.

Dans ce sens, l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) a recensé 145 317 cas d’alcool au volant en 2012, avec une grande disparité sur l’ensemble du territoire. À titre d’illustration, si dans le Nord 5 778 faits ont été comptabilisés, il n’y en a eu que 126 en Lozère.

Pour arriver à un résultat plus significatif, il a fallu tenir compte de la taille de la population de chaque département, ce qui a permis de sortir que sur la totalité des départements, la moyenne des faits d’ébriété sur la route est de 2,18 %.

Limite autorisée revue à la baisse

Pour lutter contre ce fléau, le gouvernement a décidé d’adopter cette année une nouvelle limite autorisée pour le permis probatoire. Ainsi, les jeunes conducteurs ont vu leur taux d’alcoolémie légal abaissé à 0,2 g/l de sang à partir du 1er juillet. Cela équivaut à 0,1 mg par litre d’air expiré soit pratiquement zéro verre. Les jeunes ont particulièrement été visés car les statistiques montrent que des conducteurs novices sont impliqués dans 24 % des accidents mortels. Par ailleurs, la limite autorisée reste 0,5 g/l de sang soit 0,25 mg par litre d’air expiré.

Côté sanction, le contrevenant risque 135 euros d’amende, un retrait de 6 points qui peut aboutir au retrait du permis.

L’assurance dans tout cela

La conduite en état d’ébriété n’est pas seulement sanctionnée par les forces de l’ordre. Si un conducteur ayant consommé de l’alcool est responsable d’un accident, sa compagnie d’assurance a le droit de majorer sa cotisation jusqu’à 400 % en cas d’infractions multiples, notamment avec délit de fuite. Elle peut aussi résilier le contrat.

L’assureur n’est également pas obligé de prendre en charge les garanties complémentaires comme la protection juridique, les dommages tous accidents, ou encore la prise en charge individuelle accident. Toutefois, la garantie responsabilité est toujours valable.

Pour plus d’informations sur l’assurance auto, venez découvrir les offres de Selfassurance auto et profitez de 2 mois d’assurance offerts !

car
Voir conditions générales de vente

 

Un commentaire sur « L’alcool au volant un véritable danger pour les usagers de la route »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s