Les tags, comment y faire face

Désormais, on trouve des tags partout en ville, sur les murs, les portes, les voitures, cela au grand dam des propriétaires.

Un art qui ne passe pas

Le tag est une forme d’expression chez les jeunes. C’est un art de la rue qui utilise tous les supports qu’offre la ville. Si les biens publics sont les cibles privilégiées, les façades, les portes voire les voitures des particuliers ne sont pas épargnées.

Les tagueurs utilisent tout ce qui peut laisser une trace, du cirage à la bombe en passant par le marqueur indélébile. On parle de tag, lorsqu’il ne s’agit que d’une signature de petite taille et réalisée d’une seule couleur. Le graffiti lui est plus élaboré et se veut plus artistique. Effectué avec des bombes, il peut recouvrir un mur entier.

Nous rappelons que le tag est une forme de détérioration ou de dégradation. En d’autres termes, il s’agit d’un acte de vandalisme et ce délit est passible d’une amende allant de 3 750 à 15 000 euros, avec parfois une peine de travaux d’intérêt général.

Effacer au plus vite

Les tags constituent une véritable abomination pour les propriétaires, dans la mesure où ils peuvent être difficiles à enlever. C’est le cas des encres qui s’infiltrent dans les supports, alors que les peintures forment un film en surface. Il faut cependant agir vite dès les premiers gribouillis, car le support peut rapidement être couvert si rien n’est fait.

Pour cela, certaines entreprises se sont justement spécialisées dans la remise en état des surfaces vandalisées. Toutefois, la plupart des communes ont mis en place un service de nettoyage pour s’attaquer aux tags. Pour préserver un cadre de vie agréable, certaines municipalités obligent les propriétaires à les nettoyer à leur charge.

Comment prévenir les tags ?

À défaut d’empêcher la réalisation des tags, il y a des solutions préventives pour les habitations. La première est d’opter pour des surfaces impropres au dessin, comme du crépi ou des plantes grimpantes en façade. Il est préférable de peindre ses murs, puisque par facilité les tagueurs préfèrent les façades brutes.

Mais, il est possible d’utiliser diverses techniques pour faciliter le nettoyage, en l’occurrence du vernis anti-graffiti.

Un commentaire sur « Les tags, comment y faire face »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s