Les chats d’intérieurs sont très souvent sujets au surpoids. Il est donc essentiel de veiller à leur apporter une alimentation équilibrée, d’autant plus qu’il n’existe pas d’indice de masse corporelle pour les chats. Explications.

Qu’est-ce qui provoque le surpoids ?

AA031927

Tout comme son maître, le chat peut prendre de l’embonpoint s’il mange plus qu’il n’en faut. Ces kilos superflus sont dus aux grignotages, qui bien souvent proviennent des mauvaises habitudes du maître ! En effet, les maîtres ont le mauvais réflexe de donner à manger à leur chat lorsqu’eux-mêmes sont en train de prendre leur repas : une peau de volaille, des tranches de charcuterie… Résultat, il est difficile de mesurer les apports nutritionnels.

Par ailleurs, les maîtres ne mesurent pas toujours la quantité de nourriture qu’ils versent dans la gamelle.

Mais l’alimentation n’est pas seul responsable du surpoids.

Par exemple, le trouble hormonal qui résulte d’une stérilisation rend le chat plus sujet à l’obésité.

Le manque d’activités physiques peut également expliquer le surpoids chez le chat d’appartement.

Comme il n’y a pas d’indice de masse corporelle défini, le seul moyen réel de constater le surpoids est l’observation par palpation. Les indicateurs de surpoids sont les suivants : impossibilité de sentir les côtes ou de sentir les vertèbres et les muscles dans le dos. Pour être véritablement fixé, rien ne vaut l’avis d’un vétérinaire.

Que faire si votre chat présente des signes de surpoids ?

La première chose à faire est de surveiller son alimentation. Cela commence par le contrôle de ses croquettes. Idéalement, l’emballage doit afficher près de 42 % de protéines et environ 10 % de lipides. Par ailleurs, si le chat a été stérilisé, il faut penser à adapter son alimentation en conséquence.

Ses habitudes devront ensuite être modifiées, en supprimant définitivement les gourmandises en tout genre. Cela pourra s’avérer difficile au début tant pour le chat que pour le maître, mais il faudra savoir résister à la tentation de lui faire plaisir.

La ration journalière du chat devra être drastiquement dosée, les restes devront donc également être supprimés.

Enfin, si le chat est peu actif, intégrer des exercices dans son quotidien est une bonne solution au problème de surpoids et cela permettra également de le maintenir en bonne santé. Cela peut tout simplement prendre la forme d’un jeu avec une balle en caoutchouc ou encore une boule de papier. Un autre jeu intéressant consiste à cacher les portions de sa ration journalière aux quatre coins de la maison, ce qui obligera le chat à se déplacer pour s’alimenter.

Avec un chat en surpoids, on est malheureusement exposé à de nombreux allers-retours chez le vétérinaire. Toutefois, la souscription à une assurance santé pour animaux réduit considérablement les dépenses.

Selfassurance vous propose 4 formules d’assurance pour les chats qui s’adaptent à tous les besoins et tous les budgets. Pour découvrir les offres de Selfassurance en matière d’assurance santé animale, connectez-vous sur le site : http://www.self-assurance-animaux.fr.

Vous pouvez y effectuer un devis personnalisé et gratuit en quelques clics.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s