Parmi les animaux de compagnie, le lapin a de plus en plus la cote. C’est un mammifère intelligent qui sait rendre à son maitre tout l’amour qu’il lui porte. Parmi la multitude de races que l’on peut trouver, voici quelques éléments à prendre en compte afin de faire son choix.

La taille

Lapine et ses lapereaux

Un des premiers critères à prendre en compte pour choisir un lapin c’est sa taille. Plus l’animal est grand, plus il aura besoin d’espace pour s’épanouir. Il existe de très grandes races, comme le géant des Flandres pouvant peser jusqu’à 8 kg, mais également des plus petites d’à peine 1 ou 2 kilos. Pour la taille, il faudra donc tenir compte des dimensions du logement. Dans un petit studio en ville, il vaudra mieux opter pour une race naine.

Lapin de race ou lapin croisé ?

Il n’y a pas de grande différence entre un lapin de race et un croisé, mis à part quelques détails physiques. Si l’on prend l’exemple du lapin nain, celui de race ne dépassera pas les 2 kg à la différence des lapins croisés. Côté caractère, ils sont quasiment semblables.

Si l’on souhaite adopter un lapin de race, il est recommandé de se rendre dans un centre d’élevage. Soucieux de préserver la race, les éleveurs sélectionnent les géniteurs. Ainsi, chaque animal possède une fiche dans laquelle sont mentionnés le père et la mère, sa date de naissance et ses caractéristiques physiques.

Si la race du lapin n’est pas un critère de sélection pour le maître, il lui suffira de se rendre en animalerie, dans un refuge ou tout simplement chez un particulier pour choisir son animal.

La longueur du poil

Les lapins se différencient également par la longueur de leurs poils, chaque type ayant des avantages comme des inconvénients. Si les lapins à poils courts sont plus faciles d’entretien, ils sont néanmoins plus fragiles. Même si de manière générale les lapins à poils longs séduisent plus car jugés plus mignons, l’entretien de leurs poils doit être plus régulier et demandera plus de soin. C’est le cas par exemple des lapins angoras, dont les poils, d’une extrême douceur, peuvent atteindre 20 cm de longueur. Toutefois, comme ils poussent continuellement, il faut non seulement les brosser régulièrement, mais également les tondre une fois tous les 3 mois.

 Dans tous les cas, il est fortement recommandé de souscrire une assurance pour animaux de compagnie. Cette assurance couvre les différents frais liés à la santé de l’animal comme par exemple les visites chez le vétérinaire. Cette assurance est gage de tranquillité pour le maitre et lui permet de réduire ses dépenses.

Selfassurance vous propose 4 formules d’assurance pour les lapins qui s’adaptent à tous les besoins et tous les budgets. Pour découvrir les offres de Selfassurance en matière d’assurance santé animale, connectez-vous sur le site : http://www.self-assurance-animaux.fr.

Vous pouvez y effectuer un devis personnalisé et gratuit en quelques clics.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s