Vacciner son animal de compagnie permet de le protéger des maladies. Attention cependant à ne pas en abuser. En effet, de récentes études ont démontré qu’une vaccination excessive pouvait entraîner des complications. Explications.

Pas trop de vaccins

Vaccin - SelfassuranceLa vaccination est un moment douloureux aussi bien pour l’animal que pour son maître. Chaque année pourtant, c’est la même rengaine avec l’injection des rappels. Les maîtres ont alors commencé à réfléchir sur le sujet, surtout après les publications d’études qui pointent du doigt la fréquence élevée de rappels. Les animaux seraient trop vaccinés. Certains rappels seraient mêmes inutiles d’après ces recherches, pire encore, ils pourraient représenter un danger pour le chien ou le chat. Une vaccination excessive favoriserait l’apparition de cancer chez l’animal.

Comment et pourquoi limiter la vaccination

Pour garantir une plus grande efficacité des vaccins et réduire le recours aux rappels, il est recommandé de vacciner les animaux, quels qu’ils soient, dès leur plus jeune âge. L’idéal pour un chiot est entre 6 et 8 semaines et entre 6 et 9 semaines pour un chaton.

Par ailleurs, il n’est pas nécessaire de faire subir à son animal toute une série de vaccins. La protection doit être personnalisée, cela concerne aussi bien le type de vaccins que leur fréquence.

Les besoins diffèrent d’un animal à un autre en termes de vaccination. Plusieurs facteurs sont à prendre en compte afin de déterminer les vaccins nécessaires : le lieu de résidence de l’animal, les autres animaux qu’il sera amené à côtoyer. Ainsi, un chien qui sort souvent dans le jardin sera plus exposé aux tiques et devra donc être plus protégé contre la maladie de Lyme qu’un chien vivant en appartement.

Par ailleurs, pour savoir si son animal a vraiment besoin d’un rappel, on peut réaliser un simple test sanguin qui révèlera le degré de protection assuré par la dernière piqûre.

Visite systématique chez le vétérinaire

La vaccination annuelle n’est donc plus systématique, ce qui n’est pas le cas de la visite chez le vétérinaire. Des examens annuels sont nécessaires car ils peuvent révéler d’éventuels problèmes, comme le début d’un cancer ou d’autres maladies qui nécessitent une prise en charge précoce.

Dans ce sens, les dépenses de santé pour un animal de compagnie peuvent être importantes. C’est la raison pour laquelle il est conseillé de souscrire une assurance santé pour son animal. Cette couverture prend en charge les vaccins dans le cadre des forfaits prévention qui comprennent entre autres le bilan de santé, les vermifuges, la stérilisation ou encore le détartrage.

Selfassurance vous propose 4 formules d’assurance pour les animaux de compagnie qui s’adaptent à tous les besoins et tous les budgets. Une prise en charge des vaccins obligatoires est incluse sur l’ensemble de nos formules.

Pour découvrir les offres de Selfassurance en matière d’assurance santé animale, connectez-vous sur le site : http://www.self-assurance-animaux.fr.

Vous pouvez y effectuer un devis personnalisé et gratuit en quelques clics.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s