Lorsque la famille s’agrandit, il arrive de manquer rapidement d’espace dans la maison. Deux solutions se présentent alors : acheter une maison plus grande ou agrandir l’actuelle. La deuxième option reste la plus économique. Mais quelles sont les différentes possibilités d’agrandissement ?

Aménager une véranda

Couple in new apartment with home sign

Une véranda peut devenir une pièce à vivre à part entière une fois aménagée. Cette solution ne nécessite pas de travaux importants mais devra faire l’objet d’une déclaration de travaux en mairie (pour une surface de moins de 20m²) ou d’une demande de permis de construire (pour une surface de plus de 20m²).

Le nouvel espace formé vient naturellement s’ajouter à la structure existante et augmente l’espace de vie avec une pièce totalement tournée vers l’extérieur.

Ajouter une extension en bois

À l’inverse d’une véranda, l’extension peut devenir une pièce de vie quotidienne : une chambre, un salon ou un bureau, voire une cuisine… L’extension peut être accolée au bâti existant ou ajoutée sur la partie haute de la maison. Dans tous les cas, elle fait preuve d’une grande modularité et permet de jouer sur les formes et les matériaux. L’ossature bois est une solution parfaite des constructions rapides et simples (entre 2 et 5 jours de montage).

Aménager des surfaces existantes

C’est la solution la moins onéreuse de toutes. Il s’agit de mettre à profit des espaces de la maison comme le garage, le sous-sol ou les combles et d’en faire des surfaces habitables. Le garage peut devenir une chambre à coucher idéale pour l’adolescent de la famille en quête d’intimité. En optant pour cette solution, il est facile de gagner des mètres carrés supplémentaires avec une enveloppe inférieure à 15 000 €.

Le cas des combles

Attention car tous les combles ne sont pas propres à l’habitation. Pour qu’ils soient jugés habitables, ils doivent mesurer plus d’1,80 m de haut et il doit être possible de se déplacer sur au moins les deux tiers de la surface. L’aménagement consiste surtout en des travaux de second œuvre comme l’isolation, le passage de l’électricité, le chauffage, la pose de fenêtre ou de velux et de cloison.

De nombreux Français choisissent d’agrandir leur maison plutôt que de déménager. Les solutions sont nombreuses et dépendent de la configuration du lieu et du budget.

Créer une pièce supplémentaire équivaut presque à un changement de maison, il suffit de se lancer.

Régulariser l’assurance habitation

Une fois les travaux terminés, il est nécessaire d’informer son assureur de la modification de la surface d’habitation dans les 15 jours. En cas de sinistre, toutes les pièces doivent être couvertes par le contrat d’assurance pour être bien indemnisé. En règle générale, l’assureur rédige un avenant au contrat qui prend en compte la nouvelle pièce de la maison.

Selfassurance habitation peut vous orienter dans le choix de votre assurance habitation et met à votre disposition un large choix de formules et d’options pour assurer votre bien immobilier.

Pour connaître le détail des offres de Selfassurance habitation, connectez-vous sur le site : http://www.self-assurance-habitation.fr.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s