L’arrivée d’un nouvel animal de compagnie dans une maison est un événement qui nécessite certaines adaptations, surtout lorsque la famille en possède déjà un et que le nouveau venu est un furet.

Furets - SelfassuranceLe furet et le chien

Sa grande vivacité est l’une des particularités du furet. Très joueur, il n’hésite pas à s’amuser et interagir avec les autres animaux de la maison. Instinctivement, le furet ne craint pas le chien et peut donc être tenté de jouer avec lui en mordillant ses oreilles ou ses pattes par exemple. Leur bonne entente dépendra donc en grande partie du caractère du chien.

La phase de présentation est cruciale dans le processus de cohabitation entre deux animaux. Elle doit se faire très progressivement afin de laisser aux animaux le temps de faire connaissance. Pour cela, la présence de deux personnes est préférable, l’un pour tenir le furet et l’autre le chien. Le port d’une muselière peut être requis pour certaines races de chiens. Dans un premier temps, on peut laisser les deux animaux se flairer quelques minutes en observant attentivement les réactions du chien. Cependant, il faut veiller à ce que le furet ne mordille pas le chien, même par jeu.

Si le chien ne montre aucun signe d’agressivité et que l’on est totalement sûr de ses bonnes intentions envers le furet, les deux animaux peuvent alors être relâchés librement. La cohabitation sera beaucoup plus simple à mettre en place s’il s’agit d’un chiot. En règle générale, il vaut mieux éviter de laisser le chien et le furet ensemble sans surveillance et veiller à les nourrir séparément.

Le furet et le chat

Si par sa petite taille, le chat semble présenter un risque moindre que le chien, les griffures infligées peuvent être dangereuses pour le furet. Tout comme pour le chien, il faudra également les laisser s’habituer progressivement l’un à l’autre. Avec un chaton, l’entreprise sera plus facile, mais il faudra veiller cette fois-ci à ce que le furet ne blesse pas son nouveau compagnon de jeu.

Le furet et les autres animaux

Rongeurs, oiseaux, reptiles et poissons sont des proies naturelles pour le furet. Une cohabitation paraît donc compliquée voire impossible, car même si toutes les précautions sont prises, l’instinct de prédateur peut surgir à tout moment. Cependant, bien qu’il s’agisse d’une amitié dangereuse, il arrive parfois de voir un furet se lier d’amitié avec un lapin.

Le furet est un animal fragile qui, comme tous les animaux de compagnie, peut être victime de virus ou de maladies et aura donc besoin de soins vétérinaires. Il est bon de prévoir une assurance santé pour animaux qui prenne en charge ses traitements.

Selfassurance Animaux vous propose une assurance santé prenant en charge l’ensemble des frais vétérinaires de votre furet. La couverture des maladies et accidents ainsi qu’une assistance complète sont incluses dès la formule de base.

Pour découvrir les offres de Selfassurance en matière d’assurance santé animale, connectez-vous sur le site : http://www.self-assurance-animaux.fr.

Vous pouvez y effectuer un devis personnalisé et gratuit en quelques clics.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s