Des chercheurs d’une université américaine ont trouvé une façon de détecter une éventuelle arythmie mortelle chez un patient sans avoir à lui poser un défibrillateur.

La technologie de la modélisation 3D

fotolia_103278113Chaque année, de nombreux cas de morts subites cardiaques dues à l’arythmie du cœur sont constatés. Les personnes ayant déjà subi un infarctus constituent la population à risque. Jusqu’ici, la prévention consistait à poser un défibrillateur, un appareil qui envoie un courant électrique au cœur dès qu’il détecte un rythme irrégulier dans les battements.

Ce procédé étant jugé trop invasif et risqué, des chercheurs de l’Université Johns Hopkins de Baltimore aux États-Unis ont développé une alternative basée sur la technologie 3D. En effet, ils sont parvenus à modéliser un cœur en 3D qui permet de prévenir d’éventuelles arythmies en analysant les battements du cœur d’un patient ayant déjà été victime d’un infarctus.

Rapportant leurs recherches dans la revue Nature communications, les scientifiques ont indiqué avoir mené des essais auprès de 41 patients dont ils ont réussi à modéliser le cœur sur ordinateur à partir d’un IRM. En examinant la géométrie des cœurs virtuels, les médecins ont pu voir comment les impulsions électriques se déplaçaient à travers l’organe. Ils ont ainsi pu voir l’impact du tissu cicatriciel sur le rythme cardiaque. Selon les auteurs du procédé, les prévisions sur les risques d’arythmie mortelle sont plus précises que les tests actuels. L’évaluation du risque cardiaque virtuelle peut aider à prévenir les morts subites cardiaques. Enfin, elle permet aussi d’éviter l’implantation inutile d’un défibrillateur sur les patients.

L’arythmie en quelques mots

On parle d’arythmie lorsqu’il y a un problème au niveau de la fréquence des battements du cœur. Ils peuvent devenir plus rapides, plus lents ou tout simplement irréguliers. Lors d’un battement de cœur, une impulsion électrique traverse le muscle cardiaque de haut en bas, permettant ainsi l’activation des oreillettes dans un premier temps et des ventricules une fraction de seconde plus tard. Ce sont ces mouvements qui permettent au cœur de jouer son rôle de pompe. Un problème au niveau de cette impulsion électrique entraîne donc de l’arythmie. On parle de bradycardie lorsqu’il y a ralentissement des battements cardiaques et de tachycardie en cas d’accélération.

Souscrire une bonne complémentaire santé permet de réduire  ses dépenses de santé.

Selfassurance santé propose 4 gammes d’assurance santé correspondant à tous les besoins et tous les budgets. Pour découvrir la formule qui vous convient en matière d’assurance santé, connectez-vous sur le site https://sante.self-assurance.fr/.

Vous pourrez y effectuer un devis gratuit et sans engagement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s