Les rongeurs sont très sensibles aux maladies respiratoires, certaines d’entre elles pouvant s’avérer fatales. Voici une présentation des affections respiratoires les plus fréquentes et des principaux symptômes.

La myxomatose

fotolia_111137299Il s’agit d’une maladie virale causée par un poxviridae, un virus appartenant au groupe I. Elle est transmise par des arthropodes (puces, moustiques ou simulies) et est souvent mortelle.

Si elle apparaît généralement sous une forme nodulaire (présence de pseudotumeurs cutanées), elle peut également se présenter sous forme respiratoire. Dans ce cas, l’animal subit des écoulements nasaux infectieux.

La bordetellose

La bordetellose est une infection qui atteint les cobayes et à l’instar de la myxomatose, elle peut être mortelle, notamment chez les jeunes animaux. Cette maladie se présente sous forme d’une broncho-pneumonie, mais l’on peut également observer des otites purulentes, des avortements ou des mortalités néo-natales.

La pasteurellose

Cette infection est souvent favorisée par une mauvaise ventilation ou de brusques variations de température. Un rongeur atteint de cette maladie (aiguë ou chronique) subit des problèmes respiratoires et dans certains cas, des abcès cutanés. Méningite et infection rénale, mammaire ou utérine peuvent également venir s’ajouter à la liste des symptômes.

Cette maladie est due au germe de la Pasteurella multocida. La grande majorité des lapins sont porteurs de ce germe qui peut se transmettre par contact direct ou par voie aérienne. Une fois atteint par la bactérie, il est difficile pour le rongeur de s’en défaire. Cependant, un traitement par antibiotiques peut faire cesser les symptômes.

Le coryza

Causé par le stress, le coryza se traduit par une atteinte des voies respiratoires supérieures. Cette infection peut également être causée par des courants d’air et/ou de brusques variations de température.

Les rongeurs atteints par cette maladie présentent les symptômes suivants : des écoulements nasaux, tantôt clairs tantôt purulents, une respiration difficile, des éternuements et des larmoiements. En l’absence d’un traitement adapté, l’infection peut s’étendre jusqu’à la partie inférieure des voies respiratoires, notamment les bronches et les poumons.

Dans la majorité des cas, un animal présentant les symptômes du coryza doit suivre rapidement un traitement antibiotique pour éviter des complications pouvant lui être fatales.

Les assurances santé pour animaux ne sont pas exclusivement dédiées aux chats et aux chiens. En fonction de la formule choisie, le contrat peut proposer la couverture des frais médicaux des rongeurs, tels que les cochons d’Inde et les lapins domestiques.

La formule « Complète Rongeur » de Selfassurance Animaux prend en charge les frais vétérinaires de votre animal. La couverture des maladies et accidents ainsi qu’une assistance complète sont également incluses.

Pour découvrir les offres de Selfassurance en matière d’assurance santé animale, connectez-vous sur le site : http://www.self-assurance-animaux.fr.

Vous pouvez y effectuer un devis personnalisé et gratuit en quelques clics.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s