Les éléments installés à l’extérieur d’une habitation ou d’un local doivent être résistants face aux intempéries, aux chocs et divers corps étrangers. Avant de procéder à l’installation d’un éclairage de balcon, de portail ou de jardin, il est donc indispensable de vérifier si ces luminaires respectent les normes de sécurité.

L’indice de protection : qu’est-ce que c’est ?

FotoliaComp_102328309_5QpNc1cHtBN1c9LzNBkkkJY8bPH269S1_NW40Les indices de protection indiquent le niveau de protection d’un équipement. Ils sont représentés par les deux lettres IP suivies de deux chiffres. Le premier chiffre correspond au degré de protection contre la pénétration de corps solides et varie entre 0 et 6. Le second caractérise le degré de protection contre la pénétration de corps liquides et est situé entre 0 et 8.

En général, un IP minimum de 23 est demandé pour tout luminaire destiné à l’éclairage extérieur. Néanmoins, il est envisageable d’opter pour des produits nettement plus résistants, surtout si l’habitation ou le local est situé dans une zone fortement exposée aux intempéries ou à des actes de vandalisme.

L’indice de protection contre les corps solides

Un équipement dont le premier chiffre de l’IP est égal à 0 ne dispose d’aucune protection contre les corps solides. S’il est égal à 1, le luminaire est protégé contre les éléments solides de plus de 50 mm, la taille d’une main par exemple.

Pour résister à des corps solides de plus de 12 mm, l’IP du système d’éclairage extérieur devra être égal à 2. Enfin, pour une protection contre la poussière, le luminaire devra avoir un IP minimum de 5.

L’indice de protection contre les liquides

L’indice de protection contre les liquides est indiqué par le second chiffre. Plus il est élevé, plus le dispositif d’éclairage est résistant aux projections d’eau et à la pluie.

Si le second chiffre est égal à 0, cela signifie que l’équipement n’est pas protégé contre la pénétration de corps liquides. Généralement, les luminaires dont le second chiffre de l’IP est égal à 1 ou 2 sont destinés à être installés en salles de bain, car insuffisants pour résister à la pluie.

Un indice minimum de 3 est recommandé pour une protection efficace contre les précipitations. Un chiffre plus élevé permettrait de garantir une meilleure protection contre les projections d’eau provenant de toutes les directions (4), les jets d’eau (5), les vagues (6), les effets d’immersion (7) et l’immersion prolongée (8).

L’IP n’est pas le seul indice à prendre en compte lors de l’achat de luminaires à destination des espaces extérieurs. L’indice IK est également important puisqu’il indique le degré de protection à la résistance et aux chocs mécaniques externes. Pour une implantation extérieure, il faudra respecter une valeur minimale de 07.

À noter que l’assurance multirisques habitation peut refuser toute indemnisation si les critères concernant les systèmes d’éclairage extérieur n’ont pas été respectés.

Avec Selfassurance Habitation, vous disposez d’un large choix de formules et d’options pour assurer votre bien immobilier, votre jardin et son contenu avec l’option Jardins et Biens Extérieurs en formule Optimale.

Pour connaître le détail des offres de Selfassurance Habitation, connectez-vous sur le site : http://www.self-assurance-habitation.fr.

Vous pouvez y effectuer un devis personnalisé et gratuit en quelques clics.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s