Détecter le syndrome de fatigue chronique

Ressentir une fatigue passagère est assez commun, mais si cet état de fatigue devient permanent et s’étend sur plusieurs mois, vous devez vous alerter car il s’agit peut-être du syndrome de fatigue chronique (SFC) : une maladie encore méconnue des chercheurs.

Identifier la fatigue chronique : des symptômes nombreux, un diagnostic difficile

fotolia_118347772En France, la fatigue chronique ou encéphalomyélite myalgique (EM) n’est pas encore considérée et traitée par les médecins comme une maladie en tant que telle alors qu’elle est reconnue Outre-Manche. La complexité de cette pathologie la rend difficilement identifiable et vous serez peut être amené à rencontrer de nombreux spécialistes avant d’identifier les symptômes de la fatigue chronique.

Aux États-Unis, c’est la définition de Fukuda qui a été retenue comme base par les autorités de santé pour identifier la maladie. Ces critères, plus ou moins précis, datent de 1994. Ils admettent la présence du syndrome si la fatigue persiste sur une période de 6 mois, sans que le repos n’ait pu améliorer l’état du patient et si une diminution de 50 % de ses activités quotidiennes a été observée. À cela s’ajoute 4 des 8 symptômes suivants : douleur au niveau de la gorge, ganglions gonflés au niveau du cou et des aisselles, douleurs articulaires et musculaires, sommeil non réparateur, trouble de la mémoire, maux de tête et malaises après effort.

Des recherches pour trouver un traitement efficace

À l’heure actuelle, l’origine de cette maladie est encore inconnue mais plusieurs hypothèses ont été avancées : pour certains médecins l’origine est psychologique quand d’autres parlent de causes infectieuses. Les symptômes sont en tout cas bien réels et impactent sensiblement la qualité de vie des personnes atteintes. Les chercheurs s’activent pour en définir la cause et mettre en place un traitement efficace.

Prévenir la fatigue chronique

Les premières mesures préventives mises en place par les médecins consistent à inviter leurs patients à identifier leur seuil de fatigue et d’essayer de le dépasser au fur et à mesure, en les invitant notamment à maintenir une activité physique. Les observations ont montré que la pratique d’un exercice comme la marche est bénéfique. Attention toutefois à l’intensité, un effort soutenu peut entraîner un malaise. Les médecins encouragent également à soigner son sommeil en se couchant et se levant à heures fixes. Des traitements symptomatiques peuvent aussi aider à soulager les douleurs : prise d’antalgique, anti-inflammatoire, relaxant musculaire.

Si ces mesures ne fonctionnement pas il est conseillé de consulter votre médecin traitant qui vous dirigera vers un spécialiste.

Votre complémentaire santé doit prendre en charge les frais courants liés aux visites chez le généraliste et chez les spécialistes pour vous assurer le meilleur remboursement.

 Consultez les 4 gammes d’assurance santé de Selfassurance Santé pour sélectionner celle qui vous convient : https://sante.self-assurance.fr.

Devis gratuit et sans engagement.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s