Un test antipollution qui devrait être généralisé à l’horizon 2019 est expérimenté depuis le 1er septembre, et pour une durée de 7 mois, lors des contrôles techniques des voitures particulière.

Limiter les émissions polluantes

fotolia_128937299Le scandale des voitures truquées de Volkswagen a attiré l’attention sur les émissions polluantes des voitures particulières. Un mois avant, dans le cadre de la publication de la loi sur la transition énergétique, le gouvernement français avait déjà décidé de mettre en place des contrôles plus performants lors des visites techniques. Cette nouvelle réglementation porte sur l’amélioration du contrôle des émissions en mesurant les gaz polluants par ordinateur. Jusqu’ici, le contrôle se cantonne à la seule opacité des fumées. Pour les voitures diesel, les gaz en question sont, le monoxyde de carbone, le dioxyde de carbone, l’oxygène, les oxydes d’azote et les hydrocarbures imbrûlés. Pour les véhicules essence, ce sont les émissions d’oxyde d’azote et de particules fines qui sont mesurées.

Mise en place du nouveau contrôle anti-pollution

Ce nouveau dispositif sera dans un premier temps testé auprès de 17 centres de contrôle technique pour une durée de 7 mois. La période de test permettra à l’Organisme Central du Contrôle Technique Automobile (UTAC), de définir des valeurs de référence pour les gaz polluants et d’élaborer un protocole unique pour les centres agréés avant juillet 2017.

Si ce nouveau protocole entre en vigueur après la phase de test, la France serait le premier pays européen à mettre en place un tel dispositif. Il faut noter toutefois que ce nouveau test coûtera plus de temps et d’argent aux centres techniques, les appareils de mesure valant en moyenne 5 000 € l’unité et la durée du contrôle par véhicule augmentant de 5 minutes. A moyen-long terme, ce différentiel pourrait se faire sentir sur le prix du contrôle.

Encourager l’achat de véhicule propre

Les assureurs sont eux aussi concernés par les questions d’ordre environnemental et sont de plus en plus nombreux à proposer des contrats plus avantageux aux conducteurs de voitures hybrides. Pour inciter les Français à rouler écologique, ces contrats dits « verts » se sont également étendus aux voitures électriques et aux véhicules émettant moins de CO2. La mise en place du contrôle technique renforcé pourrait inciter les assureurs à proposer de nouvelles garanties spécifiques.

Tarifs préférentiels, réduction sur la 1ère cotisation d’assurance, bonus écologique, écotaxe, vignettes antipollution, stationnement gratuit, circulation privilégiée, autant de mesures mises en place par les compagnies d’assurance, les concessionnaires et le gouvernement visant à encourager l’investissement dans des véhicules propres.

Il faut savoir que l’assurance auto reste obligatoire, même pour les véhicules dits « propres ». Pour ces nouveaux véhicules, Selfassurance propose une garantie auto avec des formules et des options qui s’adaptent à toutes les situations et tous les budgets.

Découvrez les offres de Selfassurance Auto sur internet http://www.self-assurance-auto.fr. Vous pouvez y effectuer un devis personnalisé, gratuit et sans engagement en quelques clics.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s