Contrairement à ce qu’on peut penser, la maison n’est pas toujours l’endroit le plus sécurisé pour les animaux domestiques. Pour éviter les accidents et ne pas mettre la vie de son animal en danger, il est indispensable de prendre quelques précautions.

€~Mettre ses animaux de compagnie à l’écart des produits ménagers

De nombreux produits ménagers sont un danger pour les animaux de compagnie. Lorsqu’ils sont répandus sur le sol, ils peuvent contaminer les pattes et être ingérés par les chiens ou les chats qui se lèchent.

En cas de contact avec la langue d’un animal, il est conseillé de faire appel rapidement à un vétérinaire puisque les substances toxiques peuvent entraîner des brûlures empêchant l’alimentation.

Pour empêcher les éventuelles contaminations, il est important de mettre les produits hors de portée des animaux de compagnie et de prendre quelques précautions lors de leur utilisation.

Cacher les objets pouvant être ingérés

Les animaux de compagnie, notamment les chiens aiment ronger les objets en plastique et en bois.

Bien que cette habitude paraisse anodine, elle peut engendrer des problèmes de santé plus ou moins graves. En effet, les corps étrangers peuvent se loger dans l’estomac ou dans l’intestin et empêcher le transit digestif. Dans le cas des troubles sévères, la paroi intestinale de l’animal peut se nécroser et entraîner la mort.

À l’instar des produits tels que ceux de lavage et les poisons anti-rongeurs, il est donc recommandé de ne laisser traîner aucun objet pouvant attirer l’attention des animaux de compagnie, sur le sol de son logement ou à des endroits facilement accessibles.

Les fenêtres oscillo-battantes : l’ennemi du chat

Véritable piège à chat, une fenêtre oscillo-battante entre-ouverte peut le coincer dans une position dangereuse et inconfortable.

En piégeant le chat, la fenêtre oscillo-battante peut entraver la bonne circulation sanguine de l’animal et entraîner des dommages souvent irréversibles. Afin d’éviter ce scénario, il est conseillé soit de fermer la menuiserie, soit de mettre en place des mesures nécessaires pour qu’il ne puisse pas passer par l’ouverture.

Si l’animal a besoin de soins vétérinaires, il peut être utile d’avoir une complémentaire santé animale.

Elle prendra en charge une partie des frais liés aux consultations, aux médicaments ou à l’hospitalisation de l’animal.

En fonction de la formule choisie, le contrat peut proposer des couvertures plus ou moins étendues. Découvrez l’ensemble des gammes en matière d’assurance santé animale en vous connectant sur  le site le site : http://www.self-assurance-animaux.fr.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s