Il est difficile de reconnaître les symptômes de l’excès de cholestérol et pourtant il produit des effets particulièrement néfastes sur la santé. Il faut donc effectuer régulièrement des bilans pour connaître le taux de gras dans le sang.

Les symptômes de l’excès de cholestérol

fotolia_102621990

On ne peut pas parler de symptômes quand on aborde le sujet de l’excès de cholestérol dans le sang.  Ce phénomène silencieux ne se ressent que lorsque les complications surviennent.  Malheureusement, les signes se manifestent trop tard et les dégâts sont souvent inévitables.

L’excès de cholestérol favorise le rétrécissement du diamètre des artères et entrave la circulation sanguine, suite au dépôt de gras dans les artères.  Malheureusement, les manifestations des complications peuvent prendre des années sans que l’on se rende compte de la détérioration de son état de santé.

Si la hausse du taux de cholestérol ne se mesure qu’aux complications qu’elle provoque, certains signes devraient pourtant donner l’alerte. Lorsqu’ils surviennent, il est conseillé de consulter un médecin.  Parmi ces signes figurent la douleur dans les mollets, les nausées, les vertiges, les douleurs dans la poitrine avec sensation d’oppression, les palpitations et les essoufflements, les difficultés d’élocution, la trouble de la vue, etc.

Les différentes complications

Lorsqu’une personne souffre d’une mauvaise circulation sanguine suite au rétrécissement des artères, elle peut être souffrir d’une artérite des membres inférieurs. Dans un autre cas, cette situation peut entraîner une angine de poitrine. En effet, lorsque la circulation du sang est entravée, le cœur peut en souffrir, d’où l’apparition des douleurs à la poitrine.

Lorsqu’un caillot sanguin se forme et se détache, il peut provoquer un infarctus ou un accident vasculaire cérébral (AVC). Dans le premier cas, le caillot bouche une artère coronaire et dans le second, une artère cérébrale.  Il provoque l’insuffisance rénale lorsqu’il se loge dans une artère rénale.

Doser son cholestérol à temps

Il est conseillé de prendre son taux de cholestérol au moins une fois avant l’âge de 30 ans. Cette précaution est primordiale pour dépister les hypercholestérolémies familiales.  Ensuite, le bon rythme est tous les 5 ans jusqu’à 50 ans puis tous les 3 ans au-delà, car les artères se durcissent naturellement avec le vieillissement. Il est recommandé aux Diabétiques d’effectuer le test chaque année.

En bref, il faut retenir que des contrôles réguliers sont le meilleur moyen d’éviter les complications.

Les analyses de sang sont prescrites par un médecin généraliste. Pour vous assurer les meilleurs remboursements, soyez attentif à votre complémentaires santé.

Les gammes de Selfassurance Santé sont conçues pour apporter une protection efficace à ses assurés. Sélectionner celles qui vous convient le mieux sur : http://sante.self-assurance.fr.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s