On sait que l’activité physique est cruciale pour le bien-être physique et mental mais aussi, pour se protéger de la survenue des maladies chroniques non transmissibles comme le diabète de type 2, les maladies cardiovasculaires et neurodégénératives, les rhumatismes et certains cancers. Mais quels types d’activités sportives privilégier pour préserver son cœur ? Et pour mieux dormir ? De nouvelles recherches scientifiques viennent éclairer ces questions permettant de faire le lien entre type de sports et catégorie de bénéfices apportés.

sport-santé.jpg

Activité de force ou activité dynamique ?

Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que l’activité physique est un mouvement musculaire engendrant une augmentation de la dépense énergétique qui provoque une multitude d’effets positifs au niveau de la couche interne de nos vaisseaux sanguins : l’endothélium vasculaire.

Avec un afflux sanguin augmenté, on observe :

  • Une diminution de l’accumulation de mauvais cholestérol (Low Density Liporoteins) et autres cellules provoquant des plaques d’athérome ;
  • La hausse d’hormones protectrices des artères et la baisse de celles impliquées dans l’inflammation ;
  • Une augmentation du diamètre des artères élastiques et la formation de nouveaux vaisseaux sanguins (angiogenèse).

Des chercheurs de l’ile de Grenade, dans les Caraïbes, ont récemment fait part de leur découverte sur le bénéfice cardiaque de différents sports. On sait que tous les sports sont bénéfiques pour le cœur et notamment pour prévenir la fibrillation ventriculaire (emballement du cœur) ou les arythmies (battements cardiaques irréguliers), mais que savons-nous sur les intérêts d’un sport particulier sur la santé du cœur ?
D’après les chercheurs de l’université St Georges, il apparait que les activités statiques (arts martiaux, haltérophilie, voile, escalade), donc l’entraînement en force musculaire, étaient plus étroitement associées à la réduction des risques des maladies cardiaques que les activités dynamiques comme la course à pied longue distance et le cyclisme.

L’entraînement en force et l’activité aérobique semblaient être bénéfiques pour le cœur, même en petite quantité, au niveau de la population ” a déclaré Maia Smith, épidémiologiste statisticienne à l’université de Saint George de la Grenade.

À savoir ! L’activité physique aérobie est une activité nécessitant l’oxygène comme source principale de combustion des sucres fournissant l’énergie à l’organisme. Le niveau d’activité doit être suffisamment faible pour ne pas imposer de difficultés respiratoires ni de douleurs musculaires. Une intensité plus élevée ferait intervenir en complément le système « anaérobie », c’est-à-dire des processus induisant des déchets de l’effort (comme l’acide lactique) qui sont ensuite éliminés par l’organisme.

Avant d’arriver à ces résultats, les chercheurs ont analysé les facteurs de risque cardiovasculaires (hypertension artérielle, surpoids, diabète, hypercholestérolémie) en fonction du type d’activité physique que pratiquaient les 4 086 adultes américains impliqués dans cette étude.

plus-belles-photos-sport-mohamed-ali-1080x1077.jpg

Quels sports pratiquer pour bien dormir ?

Le sport est bénéfique pour plusieurs raisons sur la santé du cerveau : il augmente les performances cognitives telles que la mémoire et l’attention et stimule la formation de nouveaux neurones (neurogenèse).

Mais, quels sports faut-il pratiquer pour lutter efficacement contre les insomnies ?

Selon une nouvelle étude réalisée par des chercheurs américains de l’université de Penn et basée sur 429 110 adultes, les activités physiques, comme la marche, l’aérobic, la gymnastique, la course à pied, l’haltérophilie, et le yoga / pilates et le jardinage sont associées à de meilleures habitudes de sommeil.
En revanche, l’étude montre que d’autres types d’activités physiques, tels que les travaux ménagers et les soins aux enfants, sont associés à de plus en plus de mauvaises habitudes de sommeil.

Il est intéressant de noter que les personnes qui consacrent la majeure partie de leur activité aux travaux ménagers et aux soins des enfants risquent davantage de ne pas avoir un sommeil suffisant. Ceci vient confirmer que les contraintes imposées à la maison et au travail sont parmi les principales raisons pour lesquelles les personnes perdent le sommeil ” souligne Michael Grandner qui a supervisé cette étude.

Les recherches se poursuivent pour mieux comprendre l’intérêt d’un type de sport en particulier dans la prévention, mais aussi, la stabilisation ou la guérison de certaines maladies comme l’ostéoporose, le diabète, les maladies neurodégénératives ou certains cancers.
En attendant de nouveaux résultats, deux choses restent sûres : les contre-indications à la pratique d’un sport sont très peu nombreuses et il n’est jamais trop tard pour commencer une activité physique adaptée à son profil !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s