Dans beaucoup de pays d’Europe, il est reconnu que les bêtes sont pourvues de sensibilité. La commission européenne a mis en place une stratégie depuis quelques années qui a pour but d’améliorer la situation des animax de laboratoire, de zoo et de la ferme, la demande de soins destinés aux animaux de compagnie explose.

Ce phénomène représente 130 milliards de dollars en 2016. Une société d’investissement de renom n’a pas manquée de saisir cette opportunité pour attirer les bailleurs intéressés par la santé animale. Elle cible les entreprises dont le business model est tourné vers ce thème précis.

Un invetissement dans un thème d’avenir afin d’obtenir davantage de rentabilité.

S’adressant aux investisseurs européens, la compagnie de gestion d’actifs decide de miser sur un thème d’actualité axé sur les animaux, via le stratégie  » Pet and Animal Wellbeing  » .Cette initiative permet aux intéressés de profiter du développement d’un secteur prometteur, selon la société.

D’après Grand View Research, la croissance annuelle du marché mondial des soins dédiés aux animaux domestiques devrait s’établir, en moyenne, à 5 %. Les prévisions du cabinet d’études, qui ont été établies en mars 2018, indiquent un marché de plus de 200 milliards de dollars d’ici 2025.

À la base, les fonds thématiques permettent aux investisseurs de diversifier leur portefeuille d’actifs, de manière à optimiser la gestion des risques associés. La demande est d’ailleurs évolutive, y compris dans l’Hexagone, sachant que la rémunération peut être attrayante. En effet, ce type d’investissement est relativement déconnecté des agitations conjoncturelles.

Des actions portée sur le bien-être des animaux d’élevage et des bêtes de compagnie va bientot être mis en place

La stratégie du gestionnaire d’actifs consiste à investir dans des enterprises qui commercialisent des produits pour animaux. Il peut s’agir d’aliments, d’objets du quotidien ou de médicaments.

Les produits d’assurance animaux ne sont pas en reste. Les entreprises concernées dont les actions sont échangeables sur le marché boursier, ne sont pas forcément des grande taille.

Piloté suivant une gestion active des actions, le portefeuille en question est censé évoluer, de sorte que la performance soit plus satisfaisante que celle des indices boursiers. Reste à savoir si les évaluations de l’équipe qui se charge des actions européennes seront attestées. Bianca Schnieder, une analyste du groupe, en porte la responsabilité.

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s